LE PRIX DE LA BIÈRE FINALEMENT MAINTENU À LA HAUSSE

COMPRENDRE LA TVA AU CAMEROUN
16 mars 2019
LA SABC SE DONNE LE DÉFI DU MARCHE AMÉRICAIN
18 mars 2019


C’est à une vraie danse Bafia qu’on assister les Camerounais pendant environ deux mois entre trois parties ; les entreprises brassicoles sous la bannière de leurs organisations la CAMEROON ALCOHOL PRODUCERS ASSOCIATION (CAPA), la LIGUE CAMEROUNAISE DES CONSOMMATEURS et le gouvernement. Une véritable valse en aller-retour sur les prix de la bière.

En réalité, depuis décembre 2018, une rumeur sur l’augmentation prochaine des prix des produits brassicoles fait son chemin. Cette information est plus qu’une rumeur, car elle fait suite de l’information selon laquelle les produits brassicoles allaient subir une augmentation des droits d’accise. Les producteurs voulant à leurs tours répercuter cette majoration de droit d’accise sur les consommateurs n’ont pas une autre solution que l’augmentation des prix. Dès janvier 2019, sans attendre, certains grossistes et distributeurs avaient déjà pris la rumeur au mot en augmenter le prix du casier d’environ 700 FCFA avant que la voie du ministre Luc Magloire Mbarga Atangana ne vienne mettre fin à cette cacophonie en disant que « l’affaire est en délibéré.»

LES SOUCIS N’ARRIVENT PAS À SE FAIRE NOYER.

Entre janvier et mars 2019, dans leur calme habituel, attendaient la fin du délibéré chacun devant sa bouteille de bière. Et le 1er mars 2019, c’est chaque entreprise brassicole qui communiquait sur les nouvelles que les Camerounais allaient débourser pour pouvoir noyer leurs soucis dans leurs produits. Une fiche des BRASSERIES DU CAMEROUN circulait sur les réseaux sociaux avec des majorations allant de 50 FCFA à 100 FCFA. Dès le 6 mars, les autorités compétentes sont sorties à vive allure comme un vin mousseux bien secouer et ont dit : « Non… Non… L’affaire est encore en délibérée, ils ne peuvent pas augmenter 50 FCFA et 100 FCFA alors que les droits d’accise ne sont majorés que de 32 FCFA. »

Les droits d’accise n’augmentant que de 32 FCFA, le ministre LUC MAGLOIRE ATANGANA MBARGA estimait que les entreprises brassicoles peuvent y faire face sans le répercuter sur les consommateurs, la ligue nationale des consommateurs quant à lui espérait une augmentation maximale de 35 FCFA. C’est-à-dire les 32 FCFA d’augmentation imputées aux consommateurs en totalité , et plus 3 FCFA de bénéfice pour les entreprises. Ce que les entreprises n’ont pas vu d’un bon œil.

Donc à parti du 12 mars 2019, les boissons alcoolisées ont subi une majoration allant de 50 à 100 FCFA, ce qui n’empêchera pas les Camerounais de LEVER LE COUDE. Pour marquer leurs indignations, certains vont sûrement arrêter de boire pendant deux ou trois mois et vont par la suite rentrer dans leurs habitudes.

>>>LIRE AUSSI : LE GICAM DÉPLORE LES PRIX DE LA MATIÈRE PREMIÈRE CAMEROUNAISE

2 Comments

  1. […] LE PRIX DE LA BIÈRE FINALEMENT MAINTENU À LA HAUSSE […]

  2. […] LE PRIX DE LA BIÈRE FINALEMENT… 23 views | posted on mars 17, 2019 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *